Le professeur Mohamed Cheriet reçu Fellow de l’Académie canadienne du génie

À l’occasion de son symposium et de son assemblée générale annuelle du 26 juin dernier, l’Académie canadienne du génie a intronisé le professeur Mohamed Cheriet (Génie de la production automatisée) à son prestigieux club des Fellows. Son président, Douglas Ruth, a déclaré : « Nous accueillons les nouveaux Fellows qui sont tous des ingénieurs aux compétences hors pair. Bien qu’ils proviennent de milieux très variés, ils partagent tous la capacité avérée d’aller au-delà de la pratique normale du génie pour apporter une contribution exemplaire à leurs domaines et communautés. Nous nous attendons à de grandes réalisations par le biais de leur implication dans les activités de l’Académie. Auparavant, les Fellows de l’Académie ont mené d’importantes études dans les domaines de l’éducation, l’énergie et l’innovation. Nous avons hâte de voir la manière dont ces nouveaux Fellows exploreront de nouveaux passionnants aspects de l’ingénierie et leur impact sur les politiques publiques. » 
M. Ruth ne croyait pas si bien dire au sujet du professeur Cheriet. Grand spécialiste des réseaux de nouvelles générations (NGN), de l’infonuagique écologique, des réseaux intelligents et maintenant de la vie intelligente et de l’internet des objets (IoT) – que l’on tend à désigner comme l’internet de l’avenir – Mohamed Cheriet et ses nombreux collaborateurs sont déjà loin devant.

Douglas Ruth, président de l’Académie canadienne du génie et Mohamed Cheriet, professeur-chercheur au Département de génie de la production automatisée de l’ÉTS et nouveau Fellow de l’ACGDouglas Ruth, président de l’Académie canadienne du génie et Mohamed Cheriet, professeur-chercheur au Département de génie de la production automatisée de l’ÉTS et nouveau Fellow de l’ACG

Verdir l’internet
Le professeur Cheriet est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la durabilité écologique d'Eco-Cloud, directeur du réseau Internet Greenstar alimenté par des sources d’énergie renouvelable, et directeur de Synchromédia, le Laboratoire de communication multimédia en téléprésence. Quel que soit le chapeau qu’il porte, le professeur Cheriet cherche à réduire la pollution des technologies de l’information et de la télécommunication (TIC). Rappelons que les émissions de gaz à effet de serre liées aux TIC équivalent aujourd’hui à celles de l’aviation, et augmentent de 2 % par an.
 
Plus récemment, en septembre 2016, il a participé à la création du nouveau Laboratoire à ciel ouvert de la vie intelligente (LabVI), un projet copiloté par Vidéotron, Ericsson, l’ÉTS et le Quartier de l’innovation de Montréal. Parmi les projets de recherche soutenus par le LabVI, la « résidence intelligente » du professeur Cheriet offrira aux chercheurs d’innombrables possibilités de développer des technologies pour réduire la pollution des TIC et autres formes de gaspillage domestique de ressources (eau - air - électricité), puisque la plupart des technologies installées serviront à réduire la consommation d’énergie.
 
Un leader international  
Mohamed Cheriet est professeur au Département de génie de la production automatisée de l’ÉTS depuis 1992.
 
Il est l’un des très rares chercheurs à avoir mis sur pied et dirigé des initiatives de recherche d’envergure internationale allant de l’informatique verte aux sciences humaines. On lui doit des contributions fondamentales dans les domaines du traitement et de la reconnaissance des données, de l’infonuagique et des TIC vertes, au cours d’une carrière qui couvre plus de deux décennies.
 
Mohamed Cheriet compte plus de 300 publications de haute tenue. Il a présidé de nombreux congrès scientifiques et agi à titre d’éditeur de revues prestigieuses, témoignant de son rôle de leader au sein des communautés scientifiques canadiennes et internationales sur le traitement des données et les TIC vertes. Il est président-fondateur de la section montréalaise de la Computational Intelligent Systems Society de l’IEEE et membre de la Commission des études de l’ÉTS.
 
Il a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II, le Prix d’excellence en recherche du conseil d’administration de l’ÉTS, ainsi que de nombreuses autres distinctions de renom décernées par l’IEEE (Médaille J.M. Ham, soulignant l'excellence en enseignement du génie) et la communauté de traitement de l’image et de reconnaissance de données (Fellow de l’IAPR : International Association of Pattern Recognition).
 
L’ÉTS félicite le professeur Cheriet pour ce nouvel honneur qui témoigne encore une fois de l’importance de ses travaux pour notre société et pour le rayonnement de l’ÉTS dans un secteur de pointe en pleine effervescence.
 
À propos de l’Académie
L’Académie canadienne du génie (ACG) est l’institution nationale par laquelle les ingénieurs les plus distingués et les plus expérimentés du Canada prodiguent des conseils stratégiques sur les enjeux d’importance primordiale pour le Canada. L’ACG est une organisation à but non lucratif indépendante et autonome fondée en 1987. Les membres sont nommés et élus par leurs pairs au rang de Fellow honoraire à la lumière de leurs remarquables accomplissements et des services rendus à la profession de l’ingénierie tout au long de leur carrière. Les Fellows de l’Académie canadienne du génie s’engagent à mettre leur expertise en matière de génie au service de tous les Canadiens et Canadiennes.

Professor Mohamed Cheriet is a new Fellow inducted at the Canadian Academy of Engineering

Being a Fellow of the Canadian Academy of Engineering is one of the highest honors the profession can bestow upon an engineer. Professor Cheriet has been nominated by his peers (current Fellows of the Academy) because of his outstanding achievements in his profession and his considerable contribution to engineering in Canada.

Dr. Douglas Ruth, President of the Canadian Academy of Engineering and Mohamed Cheriet, Research Prof. at ÉTS and new CAG Fellow


Mohamed Cheriet is the recipient of IAPR (International Association for Pattern Recognition) Fellow at ICPR'2016.

Mohamed Cheriet is the recipient of  IAPR (International Association for Pattern Recognition) Fellow at ICPR'2016. 

  • ICPR: International Conference on Pattern Recognition 2016.
  • IAPR: International Association for Pattern Recognition 2016.

 

 


Saida Khazri is selected as a winner of the poster competition in the Montreal Summit on Innovation (SMI 2016 - QI-MEQ-ÉTS)

Saida Khazri is selected as a winner of the poster competition in Montreal Summit on Innovation (SMI 2016 - QI-MEQ-ÉTS) ,  with the "Smart orchestration of a cloud-based university residential campus" project  on behalf of Smart Synchromedia Team. 


Intelligent Open Networking (IOPN) Awards 2016, Finalist Category 2: Best Proof of Concept combining intelligence with open networking

The Synchromedia Lab was a finalist in the Intelligent Open Networking (IOPN) Awards 2016, which recognizes solutions that combine intelligence and open networking. The laboratory was one of the three in Category 2: Best Proof of Concept combining intelligence with open networking. The winners were announced on the World Mobile Congress in Barcelona.


ericssonlogo
inocybelogo
canalogo
cienalogo
Civimetrix Telecom logo
mitacslogo
risq logo
nserclogo
promptlogo
ecolepolytechniquelogo
University of Torontologo
frqntlogo
uqlogo
MDEIE logo
cfilogo
ciraiglogo